La contraception chez les femmes à risque  Abonné

Publié le 10/06/2011
Risque thrombo-embolique, cancer du sein ou génital, diabète … Certains profils à risque ou la présence de pathologies demandent de prendre quelques précautions sur le plan de la contraception.

Un risque thrombo-embolique veineux trop important ou des troubles du métabolisme lipidique, surtout chez une fumeuse doivent faire récuser les œstrogènes et choisir une contraception progestative pure ou un stérilet. On pourra aussi proposer les deux, avec le stérilet au levonorgestrel. Celui-ci dispose d’une AMM dans la contraception mais aussi dans les ménorragies fonctionnelles, et il est d’autant plus intéressant chez les femmes ayant des règles sont abondantes et douloureuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte