La Conf contre la Taxe  Abonné

Publié le 06/03/2009

Provisoirement mise de côté face au tollé qu’elle avait suscité, cette proposition revient via un amendement du rapporteur de la loi HPST. Elle se présente sous la forme d’une contribution forfaitaire qui s’imposerait dès trois ans « à tous les médecins exerçant en zones surdotées qui refuseraient de signer » un contrat les engageant à aller prêter mains fortes dans les zones sous-dotées. La CSMF « persiste et signe pour dénoncer cet acharnement à casser la médecine libérale », et demande aux députés de ne pas voter cet amendement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte