Aquitaine

La combative  Abonné

Publié le 17/09/2010

Crédit photo : ©DR

Pour le Dr Castagnet, qui exerce dans la banlieue bordelaise de Gradignan, cet investissement dans la campagne des URPS est une première. « Du moins à ce niveau de responsabilité ». Ce qui conduit cette généraliste à multiplier, depuis la mi-août les réunions de sensibilisation avec les confrères. A l’évidence, il reste encore beaucoup de travail à abattre. « Il existe une vraie méconnaissance de la profession face aux enjeux de ce scrutin. Certains médecins ne sont mêmes pas au courant qu’il y a des élections à la fin du mois ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte