La circoncision contre les IST

Publié le 26/03/2009

La circoncision réduit nettement le risque d'herpés génital et d'infection par des papillomavirus, selon les résultats de deux études cliniques, publiés mercredi, qui confirment aussi l'efficacité préventive de cette pratique contre le virus du sida. Les deux essais cliniques menés en Ouganda sur 3.393 hommes hétérosexuels âgés de 15 à 49 ans ont montré une baisse de 35% de la prévalence d'infections à papillomavirus responsables notamment de 70% des cancers de l'utérus. Pour l'herpès, le risque d'infection a été réduit de 28% chez les hommes circoncis, précisent les auteurs de cette recherche publiée dans le New England Journal of Medicine (NEJM) daté du 26 mars. En revanche, la circoncision n'a pas d'effet sur l'incidence de la syphilis, soulignent les auteurs. "Cela démontre les bienfaits pour la santé publique de la circoncision médicalement supervisée", souligne le Dr Thomas Quinn, du laboratoire d'immunorégulation de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), co-auteur de ces travaux.


Source : legeneraliste.fr