Rétrecissement aortique

La chirurgie percutanée en bonne voie  Abonné

Publié le 29/01/2010
Les bons résultats du remplacement valvulaire aortique percutané ont justifié le remboursement de cette technique dans des indications bien délimitées.

Le remplacement valvulaire aortique percutané entre dans l’âge de raison sous l’impulsion d’une expérience qui gagne en crédibilité. Les données de 244 patients issues du registre France et la reconnaissance implicite de cette technique novatrice par son remboursement au Journal Officiel du 31 décembre 2009 sont les signes tangibles de son irrésistible essor. Le rétrécissement aortique concerne 5 % de la population après 65 ans. Il existe dans sa forme sévère chez 3 % des plus de 75 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte