La Chine, s’attaque à son tour au problème du tabac

Publié le 01/06/2015

Crédit photo : SPL/PHANIE

"A Pékin, il vaut mieux fumer, parce qu’au moins cela permet de respirer à travers un filtre"... La plaisanterie qui a cours dans la capitale chinoise en dit long sur la difficulté du nouveau défi que les autorités sanitaires viennent de fixer, en commençant par Pékin. Il y sera désormais interdit de fumer dans les espaces publics clos. Cette mesure à été prise par la capitale chinoise, qui veut afficher sa fermeté dans un pays ou la cigarette est reine.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)