La Chine dément la responsabilité d’un vaccin dans le décès de 17 bébés

Publié le 03/01/2014

Un vaccin contre l’hépatite B fabriqué par la firme locale BioKangtai est soupçonné d’avoir causé la mort de 17 nouveaux-nés tout juste vaccinés. Mais les autorités sanitaires chinoises contestent. Une enquête a été menée et la Commission nationale de la santé et du planning familial et l’Administration des produits alimentaires et pharmaceutiques ont affirmé dans un communiqué que la responsabilité du vaccin n’était pas prouvée dans cette affaire. Le communiqué souligne même qu’il est « confirmé que neuf des cas n’ont rien à voir avec le vaccin ». Des autopsies vont être pratiquées pour déterminer la cause du décès pour les huit autres cas. Le vaccin mis en cause avait été suspendu par les autorités dans l’attente des résultats de l’enquête.


Source : legeneraliste.fr