Hypertendu diabétique

La bithérapie d’emblée fait toujours débat Abonné

Publié le 20/01/2012

Il faut contrôler la PA du diabétique, personne n’en doute, et la bithérapie est toujours plus efficace qu'un doublement de la dose de monothérapie. Faut-il pour autant débuter d'emblée le traitement par une bithérapie ou laisser sa chance à la monothérapie ? Le débat reste ouvert.

« Pourquoi choisir d'initier le traitement antihypertenseur par une monothérapie alors que la probabilité de succès est supérieure avec la bithérapie ? » Pour le Pr Jacques Blacher (hôpital Hôtel Dieu, Paris) la chose est entendue?: chez le diabétique, de nombreux arguments plaident pour une bithérapie initiale. D’une part, grâce à cette stratégie, l'inertie thérapeutique serait réduite. D’autre part, la majorité des hypertendus requièrent de toute façon, à plus ou moins long terme plusieurs anti-hypertenseurs. Enfin, les objectifs tensionnels chez le diabétique devraient vraisemblablement…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte