La 5e édition de "Sentez-vous sports" veut faire bouger les Français

Publié le 08/06/2014

Crédit photo : IAN HOOTON/SPL/PHANIE

Lutter contre l'obésité, inculquer le "respect", donner le goût du sport loisir ou en compétition, de l'école au bureau en passant par l'université... Le 5e millésime de l'opération "Sentez-vous sport" veut faire bouger les Français, avec des parrains comme Laure Manaudou ou Tony Parker. Sous l’égide du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), cette opération (13 au 21 septembre) se terminera avec deux journées à destination du grand public qui pourra découvrir et s'initier à de nombreuses disciplines dans quatorze villes françaises. A l'horizon 2015, elle pourrait même se conclure par une "fête du sport", calquée sur le modèle de celle de la musique, comme l'a confié Najat Vallaud-Belkacem, ministre de la Jeunesse et des Sports. "Pendant une journée, les Français seront invités à sortir dans la rue, pour découvrir des sports qu'ils ignorent (...) et nous ouvrirons le patrimoine sportif".

Cette opération n'a en effet pas pour objectif principal de favoriser le sport en compétition. Elle veut avant tout sensibiliser la population sur la nécessité de pratiquer une activité physique, en fonction des capacités de chacun. "On sait que les nouveaux modes de vie et les nouvelles technologies favorisent plus les activités sédentaires que celles réalisées à l'extérieur. Il faut donc se donner les moyens de promouvoir la pratique du sport", a insisté Najat Vallaud-Belkacem. Et la ministre de souligner la nécessité de s'adresser prioritairement à ceux et celles qui pâtissent le plus du manque d'activité, en relevant que "25% des personnes gagnant moins de 1.200 euros par mois sont en situation d'obésité".

Ces disparités sociales sont également au coeur des préoccupations du ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, qui insiste sur les vertus de la pratique du sport en milieu scolaire. "On connaît l'importance des valeurs du sport, par exemple l'apprentissage de l'effort ou le respect des règles. Et j'entends faire de l'école un lieu où l'on fera plus de sports", annonce-t-il. Pour y arriver, il compte notamment s'appuyer sur la réforme des rythmes scolaires. "Elle offre trois heures de plus pour aider les enfants à découvrir le sport", a assuré le ministre.

Les organisateurs de "Sentez-vous sport" ont également choisi de s'adresser aux entreprises, pour promouvoir le développement d'activités physiques sur le lieu de travail.


Source : legeneraliste.fr