Jean-Claude Régi n’a pas dit son dernier mot  Abonné

Publié le 29/04/2011

Trois jours après l’élection de son concurrent Jean-Paul Hamon, Jean-Claude Régi représentait toujours son syndicat lors de la signature du protocole sur la sécurité des médecins au ministère de l’Intérieur « Ce qui s’est passé ce week-end à Orly est un véritable putsch, expliquait-il au Généraliste. Mes avocats sont en train de travailler aux possibilités de contester la validité des décisions prises lors de cette assemblée générale ainsi que celle de février ». Le Dr Régi estime avoir officiellement levé la séance de l’AG de samedi avant que le nouveau bureau ne soit élu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte