Trois questions au Pr Claude Le Pen*

« Je ne crois pas à un bouleversement de la politique de santé »  Abonné

Publié le 11/05/2012

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

Comment qualifier la situation financière de la Sécurité sociale dont hérite le nouveau gouvernement ?

On est face à un déficit tendanciel un peu moindre que par le passé, qui tourne autour de 10 milliards d’euros, dont 6 à 7 pour la branche maladie, avec un endettement de 142 milliards. Dans ce contexte, les choix du gouvernement vont devoir être faits très vite. Et d’ailleurs les services de l’Etat préparent déjà le PLFSS 2013. Le nouveau président de la République a annoncé un Ondam à 3 % pour 2013, alors que Nicolas Sarkozy, pour sa part, tablait sur 2,5 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte