« Je cote Cs 23, mais l’avenir, c’est le Cs à 30 »  Abonné

Publié le 20/03/2009

Crédit photo : ©DR

« Ma ligne de conduite depuis l’arrêt de Grenoble ? Eh bien, j’applique : le CS à 23 euros. Mais je ne considère pas cette décision de justice comme une victoire, ou comme une reconnaissance. Mais comme une première étape. Le Cs à 23, compte-tenu de l’augmentation de l’inflation et du temps pendant lequel on nous a fait lanterner, c’est un peu retour vers le futur. La vraie revendication, aujourd’hui, pour les spécialistes de médecine générale, c’est le Cs à 30.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte