IRM: la situation française ne s’améliore pas

Publié le 09/08/2010

Le retard en équipements IRM persiste en France et la situation ne tend pas à s'améliorer, selon les industriels, D'après les résultats d'une étude réalisée pour l'association Imagerie Santé Avenir (Isa) publiée mercredi, deux Français sur trois qui vivent dans des régions où l'attente pour l'obtention de cet examen d'imagerie excède 30 jours, contre un Français sur deux en 2006. La France compte en 2010 543 IRM, un des plus faibles taux d'équipement d'Europe. En 2010, le délai d'attente moyen est de 34,6 jours (34,5 en 2009). Le délai moyen 2010 est 3,4 fois supérieur au délai d'attente de 10 jours préconisé par le Plan Cancer 2, pointe l'Isa. "Les inégalités régionales demeurent criantes", selon l'étude menée par Cemka-Eval : les Pays de la Loire ont le taux d'équipement le plus faible et les délais parmi les plus élevés (58,2 jours), suivis par la région Poitou-Charentes (57,5 jours), l'Alsace (55,7 jours), l'Auvergne (49,3 jours) et la Haute-Normandie (49,3 jours).Plusieurs régions voient leurs délais s'allonger depuis 2009 : Haute-Normandie (+19,2 jours), Poitou-Charentes (+12,8 jours), Corse (+11 jours), Bourgogne (+8,7 jours) et Limousin (+8,6 jours). Dans d'autres la situation s'améliore, même si les délais sont toujours très élevés : Picardie (-17,7 jours), Lorraine (-15,5 jours), Rhône-Alpes (-10 jours). Parmi les régions ayant les délais les plus courts, figurent la Picardie (22,3 jours), l'Ile-de-France (24,9 jours) et Midi-Pyrénées (25,9 jours).


Source : legeneraliste.fr