IPP et aspirine : des interactions possibles  Abonné

Publié le 20/05/2011

?La coprescription d’IPP avec l’aspirine pourrait impacter l’efficacité antithrombotique de l’aspirine, selon une étude du BMJ. Ce travail s’est intéressé à 19 925 patients sous aspirine après un premier infarctus. Après un an de suivi, la mortalité cardiovasculaire et le taux de réhospitalisation pour infarctus ou AVC (critère composite de jugement primaire) était plus élevé chez les patients bénéficiant en sus d’un IPP par rapport à ceux n’en recevant pas (hazard ratio?: 1,46).


Source : Le Généraliste: 2565