Insuffisance cardiaque, l'atout fer  Abonné

Publié le 07/07/2017
.

.
Crédit photo : SCIENCE SOURCE/PHANIE

La carence martiale doit être prise en charge car, indépendamment de toute anémie, elle est source de dégradation de la qualité de vie, de réduction de la capacité d’effort des patients insuffisants cardiaques (IC), et semble même représenter un facteur pronostique indépendant de mortalité. Son dépistage systématique par dosage de la ferritine et du coefficient de saturation de la transferrine est recommandé depuis 2012 par l’ESC chez tous les IC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte