Diabète de type 2

Instaurer un dialogue à long terme  Abonné

Publié le 17/02/2012
Face à cette maladie chronique et longtemps silencieuse, le patient doit devenir acteur de son traitement.

« Le diabète de type II entraîne peu de symptômes et reste quiescent pendant des années » rappelle le Pr Patrick Vexiau, chef de service de diabétologie à l'hôpital Saint-Louis à Paris, et secrétaire général de l'Association française des diabétiques (AFD). Le déni est alors fréquent, entraînant souvent un retard dans la prise en charge. La culpabilité aussi est récurrente. « Le diabète, vécu comme une maladie de l'abondance, a mauvaise réputation » poursuit le Pr Vexiau, qui ne manque pas de rappeler à ses patients qu’il s'agit avant tout d'une maladie génétique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte