Installations : le Cnom tourne le dos à la coercition

Publié le 16/10/2012

L’Ordre national des médecins est revenu sur la position qu’il avait prise en mai dernier d’obliger les jeunes médecins à la sortie de leurs études, à exercer cinq ans dans la région où ils ont été formés. Mardi, le Cnom a officiellement rejetté cette doctrine d’«une régulation coercitive au premier exercice au profit d’une régulation incitative et concertée». Sur les dépassements d’honoraires, dont les négociations se terminent mercredi, l’Ordre a également fait savoir qu’il refusait «les propositions de la seule CNAMTS dans la gestion des sanctions pour honoraires abusifs», et affirmé que « la régulation raisonnable des honoraires du secteur 2 a, comme préalable, la revalorisation significative des honoraires de l'ensemble des disciplines en secteur 1».


Source : legeneraliste.fr