Infections à méningocoques : 689 cas en France en 2008

Publié le 08/12/2009

En 2008, 689 cas d'infections invasives à méningocoques ont été déclarés en France, dont 76 sont décédés, selon des données de l’InVS et du Centre national de référence des méningocoques publiées mardi dans le BEH. Ce chiffre correspond à un taux d'incidence de 1,2 pour 100 000 habitants, proche de celui observé en moyenne en Europe. Il est en légère diminution depuis 2004. Le taux d'incidence le plus élevé a été observé chez les enfants de moins de 1 an (13,2/100 000). Le sérogroupe B restait prédominant (69 %) et la mortalité était plus élevée pour les infections à méningocoques C. En 2008, le taux d'incidence des infections invasives à méningocoques dépassait 3/100 000 dans trois départements : la Seine-Maritime, où une hyperendémie sévit depuis le début des années 2000 dans la zone de Dieppe, les Alpes-de-Haute-Provence et la Somme. Les enfants et adolescents de 2 mois à 19 ans de la zone de Dieppe et ses environs ont été ciblés depuis 2006 par une campagne de vaccination contre les infections à méningocoques de type B. L’incidence des infections à méningocoques de type B dans cette zone « a commencé à diminuer dès avril 2008 et est devenue quasiment nulle pour la période septembre 2008-août 2009, ce qui est en faveur d'un impact épidémiologique de cette campagne de vaccination » souligne le BEH. En revanche, fin 2008, l'incidence des cas a augmenté dans une zone de la Somme proche de Dieppe, suggérant l'émergence d'un nouveau foyer d'hyperendémicité. Une campagne de vaccination a débuté en mars 2009 pour les enfants âgés de 2 mois à 19 ans dans ce secteur.


Source : legeneraliste.fr