Dermatite atopique

Il n’est jamais trop tôt pour traiter  Abonné

Publié le 07/10/2011
La dermatite atopique, réaction immuno-allergique à des facteurs de l'environnement, intervient sur un terrain génétiquement prédisposé. Débutant tôt dans la vie, elle nécessite des traitements précoces.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Avec une prévalence dans l'enfance variant de 15 à 30% selon les estimations, la dermatite atopique est une maladie fréquente en pédiatrie. « Dans la moitié des cas, elle commence dans les 6 premiers mois de la vie », souligne le Pr Philippe Humbert, chef du service de dermatologie au CHU de Besançon. Ce qui pose la question du traitement des jeunes nourrissons. Aujourd’hui tout le monde s’accorde sur la nécessité de traiter tôt.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte