"i-share" ambitionne d’"ausculter" 30 000 étudiants

Publié le 03/04/2013

Une étude sur dix ans, suivant la santé de 30.000 étudiants, a été lancée mardi à Bordeaux. Le projet "i-share", collaboration des universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines cible quatre axes pathologiques: la migraine, la santé mentale, les infections sexuellement transmissibles et les comportements à risque et accidents. Elle explorera aussi spécifiquement l'impact des études supérieures sur la maturation du cerveau. Les étudiants sont invités à s'inscrire sur le site i-share.fr, et recevront un questionnaire sur la santé, les habitudes de vie et l'environnement social. Selon les réponses, des sous-cohortes seront constituées pour approfondir tel ou tel domaine ou pathologie. Avant même le lancement officiel de l'étude, 300 étudiants s'étaient inscrits via le bouche-à-oreille, selon les chercheurs. En parallèle à l'étude étalée sur dix ans, de premières données chiffrées recueillies devraient publiées d'ici un an pour améliorer la connaissance de la santé des étudiants, a indiqué le Pr Tzourio, épidémiologiste bordelais et principal investigateur de l’étude. La santé des étudiants est un sujet de préoccupation récurrent des élus et des acteurs du secteur, qu’il s’agisse des mutuelles ou des syndicats. Mais, en dépit de quelques études rééalisées par la LMDE, ou l’USEM, leurs pathologies restent mal connues.


Source : legeneraliste.fr