Hypothèses théoriques et cognitives  Abonné

Publié le 13/02/2009

Lors d’une séance de l’Académie de médecine consacrée à l’autisme, le Pr Francis Brunelle devait rappeler plusieurs hypothèses en vigueur.

La théorie de l’esprit. La « théorie de l’esprit » est définie par la capacité de chaque individu de se projeter dans la pensée de « l’autre » (interlocuteur). Ceci suppose la capacité de comprendre les intentions de l’autre, grâce au langage verbal et non verbal. La déficience des enfants autiste à utiliser cette fonction cognitive expliquerait pour une part les troubles relationnels intersociaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte