Hypertension artérielle  Abonné

Publié le 03/04/2009
Les laboratoires Daiichi-Sankyo mettent à la disposition des médecins une association fixe à base d’olmésartan et d’amlodipine.

Récemment, plusieurs grandes études ont montré que certaines associations antihypertensives étaient plus performantes que d’autres en termes de prévention des complications cardiovasculaires et de la morbimortalité : dans ACCOMPLISH, l’association amlodipine (IC) et IEC a prouvé sa supériorité sur l’association diurétique thiazidique et IEC. Dans ONTARGET, le telmisartan (ARA2) a montré une efficacité équivalente au ramipril (IC) avec une meilleure tolérance chez des patients à haut risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte