HPV : ce que l’INCA préconise

Publié le 18/04/2013

La vaccination préventive dès l'âge de 11 ans et des frottis réalisés tous les trois ans entre 25 et 65 ans permettent de se protéger efficacement contre le cancer de l'utérus, rappelle jeudi l'Institut national du cancer (INCa). «Pour se protéger contre les HPV, il est en effet important que les jeunes filles soient vaccinées avant d'être exposées au risque d'infection, c'est-à- dire avant le début de leur vie sexuelle» relève l'INCa dans un communiqué. Cette recommandation cadre avec le nouveau calendrier vaccinal qui vient d'être rendu public par le ministère de la santé. Mais l'INCa souligne également que la vaccination ne dispense pas d'un dépistage régulier par frottis. Qu'elles soient vaccinées ou non, toutes les femmes sont invitées à faire des frottis tous les trois ans entre 25 et 65 ans, rappelle l’Inca une mesure de prévention qui n'est respectée que par 60% des femmes concernées, selon l'Institut du cancer. L'institut ajoute que le suivi par frottis ne doit pas s'interrompre à la ménopause et est recommandé jusqu'à 65 ans et même en l'absence de rapport sexuels.


Source : legeneraliste.fr