HPST : les internes et les étudiants changent de ton  Abonné

Publié le 03/04/2009

Plutôt favorables à l’origine au projet de loi Bachelot, les jeunes commencent à infléchir leur soutien. Les étudiants de l’ANEMF, les internes de l’ISNIH et les internes de médecine générale de l’ISNAR-IMG s’en prennent à deux amendements adoptés par les députés sur le plafonnement des dépassements en établissements et la possibilité pour les cliniques de rompre le contrat d’exercice des praticiens libéraux. En outre, un « mouvement national des jeunes médecins », qui s’est rapproché de la CSMF-jeunes, cherche à fédérer le mécontentement des internes et des chefs de clinique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte