Hormone de croissance: le verdict attendra cinq mois

Publié le 25/11/2010

La cour d'appel de Paris s'est donné mercredi cinq mois de réflexion pour cerner les responsabilités éventuelles des deux mis en cause dans le drame de l'hormone de croissance. Les trois magistrats chargés de juger cette affaire attendront donc le 5 mai 2011 pour rendre leur arrêt à l'encontre de la pédiatre Elisabeth Mugnier, 61 ans, et du biochimiste Fernand Dray, 88 ans. Après vingt ans de marathon judiciaire et une relaxe générale en première instance, l’avocat général a requis une peine de trois ans de prison avec sursis contre Fernand Dray et de six à douze mois avec sursis contre Elisabeth Mugnier. Parmi l'ensemble des intervenants dans la chaîne d'élaboration de l'hormone, ils sont les seuls à être jugés en appel. Deux des sept prévenus de première instance sont aujourd'hui morts, dont le Pr Jean-Claude Job, responsable de ce protocole de soin à la tête de l'association France Hypophyse.


Source : legeneraliste.fr