Hôpital : le public plutôt que le privé  Abonné

Publié le 22/04/2016
h

h
Crédit photo : GARO/PHANIE

Dans son programme, François Hollande avait promis, noir sur blanc, vouloir « renforcer l’hôpital public ». La traduction de cet engagement a provoqué des tensions avec le secteur des cliniques privées. Elle se retrouve essentiellement dans la loi de santé qui substitue à la notion de « missions de service public », celle du « service public hospitalier ». Les établissements à but lucratif pourront y concourir mais selon des conditions très strictes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte