Hôpital d’Evry : un partenariat public-privé toujours décrié

Publié le 29/11/2012

Près d'un an après l'ouverture du centre hospitalier sud-francilien (CHSF) d'Evry et Corbeil-Essonnes (Essonne), le partenariat public-privé (PPP) qui a permis sa construction reste décrié et va faire l'objet d'ici à septembre prochain d'un rapport parlementaire, a souligné mercredi la députée Jacqueline Fraysse de la Gauche démocrate et républicaine (GDR).

Un amendement au projet de loi sur le financement de la sécurité sociale, déposé par la députée Jacqueline Fraysse et voté en octobre, stipule qu'un rapport sur le partenariat public-privé liant le centre hospitalier sud-francilien à Eiffage doit être rendu en septembre 2013.

Selon le Dr Lelièvre, chirurgien-orthopédiste et président de «Sauvons notre hôpital public» réunissant usagers et personnel, le CHSF «devient l'exemple emblématique de l'échec de ce type de partenariat», évoquant huit millions d'euros de surcoût pour 2012, sur les opérations de maintenance par Eiffage.

Le loyer versé par le CHSF à Eiffage, pour la construction, la maintenance et l'exploitation du bâtiment, s'élève à 46 millions d'euros annuels. Lors de la pose de la première pierre, un loyer de 38,8 millions d'euros en 2011 était annoncé. La Cour des comptes avait épinglé le PPP de ce bâtiment de 110.000 m2 et plus d'un millier de lits, plus grand chantier hospitalier de France, qui représente un investissement de 344 millions d'euros. La sortie du PPP avait été votée en juin 2011 par le conseil de surveillance de l'hôpital.


Source : legeneraliste.fr