Haro sur les cellules dormantes  Abonné

Publié le 16/04/2010

Parmi les cellules cancéreuses, certaines ne sont pas en division, par opposition aux autres cellules constitutives de la tumeur. Ces cellules souches dormantes sont insensibles à la chimiothérapie et à la radiothérapie (qui n'agissent que sur les cellules en division). Elles sont capables dans certaines circonstances de conduire à une récidive ou à des métastases. L'un des enjeux actuels est de les identifier, et dans le domaine thérapeutique, de mettre au point des traitements permettant non pas de les détruire, mais de les maintenir à l'état quiescent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte