Harcèlement, mode d’emploi  Abonné

Publié le 24/09/2010

Par le décret du 26 août 2010 les employeurs pourront mandater le médecin contrôleur (bien rémunéré) de leur entreprise afin de constater que l’arrêt de travail d’un salarié est justifié ou abusif, et leur décision fera autorité. La seule sentence d’arrêt injustifié de ce médecin contrôleur fera perdre au salarié ses indemnités journalières y compris celles versées par la Sécurité sociale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte