Handicap: l’APF relance le débat sur les «aidants sexuels»

Publié le 15/09/2011

L'Association des paralysés de France (APF) et l'association Cho(o)se ont lancé mercredi un appel pour «l'assistance sexuelle des handicapés», déjà signé par le philosophe Pascal Bruckner, l'ancienne star du X Brigitte Lahaie ou le comédien François Cluzet. «Accepteriez-vous une vie sans relation sexuelle, alors que vous en avez le désir?», demandent Faire Face, le magazine de l'APF, et l'association Cho(o)se dans une tribune publiée dans Libération. Au début de l'année, cette demande pour une légalisation des assistants sexuels pour personnes handicapées avait reçu une fin de non-recevoir ferme de la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot, qui assimilait cette pratique à de la prostitution. L'ex-député UMP Jean-François Chossy est chargé d'une mission sur le regard que la société porte sur le handicap. Son rapport, qui doit être publié prochainement, devrait notamment aborder la question des assistants sexuels, un statut existant déjà en Allemagne, aux Pays-Bas, au Danemark et en Suisse allemande. De son côté, l'organisation féministe Coordination française pour le lobby européen des femmes (Clef) a écrit mercredi à Mme Bachelot pour affirmer son opposition à toute légalisation des aidants sexuels, l'appelant à «s'opposer à nouveau à cette tentative de légiférer sur les aidants sexuels».


Source : legeneraliste.fr