H1N1 : l’incompréhension de la profession  Abonné

Publié le 20/11/2009
Les réquisitions de médecins généralistes pour la campagne de vaccination contre le virus H1N1 ne cessent de s’additionner. Au grand énervement de certains intéressés, et parfois des patients, qui ne s’expliquent pas pourquoi elle ne pourrait se faire à leur cabinet. Une réunion sur le sujet devait se tenir hier au ministère de la Santé.

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Fumasse, le Dr Olivier Bénaïs. Et pour cause, ce généraliste qui exerce en solo à Romainville, (Seine-Saint-Denis) sort juste de sa réquisition dans la salle des fêtes où se tiennent les vaccinations contre le H1N1. « J’y ai passé la matinée. Les policiers étaient venus le 12 novembre au cabinet pour m’informer que j’étais tenu de venir. Nous nous sommes retrouvés à trois médecins en ce matin du 17. Entre huit heures et treize heures, nous avons vu, en tout et pour tout, une dizaine de patients. Un véritable bazar.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte