Nutrition et femmes

Grossesse et TCA : les liaisons dangereuses  Abonné

Publié le 21/10/2011
Chez les femmes souffrant d’un trouble du comportement alimentaire, la grossesse est un facteur de risque d’aggravation ou de rechute du trouble, en cas de rémission récente. Idéalement, une grossesse ne devrait être envisagée qu’après la guérison de ces troubles. Encore faut-il les dépister…

Crédit photo : Tetra Images Inc

La grossesse et les troubles du comportement alimentaire (TCA) -anorexie et boulimie pour les deux principaux- surviennent sur un même terrain : la femme jeune, en âge de procréer. « Il est alors pertinent de se poser deux questions, explique le Dr Sylvie Rouer-Saporta, psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne (Paris)*: « quel est l’impact du TCA sur la grossesse en cours » et « comment celle-ci influence l’évolution d’un TCA existant ? » Ces troubles débutent -pour les formes classiques - entre 14 et 16 ans et affectent à 90% le sexe féminin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte