Grippe : l’épidémie record de 2013 a enrhumé le marché de l’automédication

Publié le 22/01/2014

Le marché français des médicaments achetés sans ordonnance --l'automédication-- a reculé de 3% en valeur en 2013 en France, a indiqué mercredi l'association Afipa. Les ventes de médicaments sans ordonnance se sont élevées à 2,12 milliards d'euros, en recul après 4 années de hausse consécutives, selon l'enquête menée auprès d'un panel de 3.004 pharmacies par le cabinet Celtipharm pour l'Afipa, l'association qui réunit les industriels fabricants de ces médicaments. L'ensemble des produits de santé achetés sans ordonnance ("selfcare") est néanmoins quasi-stable (-0,1%) à 3,35 milliards d'euros, car dans le même temps, les ventes des autres produits ou dispositifs sans ordonnance ont progressé, selon l'enquête menée auprès d'un panel de 3.004 pharmacies par le cabinet Celtipharm pour l'Afipa, l'association qui réunit les industriels fabricants de ces médicaments.

Cette baisse est "une mauvaise nouvelle" et représente "un réel danger pour l'organisation et l'efficience du système de soins", a déclaré le président de l'Afipa, Pascal Brossard, en présentant ces chiffres. L'Afipa considère que l'automédication est "la première étape du parcours de soins, avec le pharmacien, pour les pathologies bénignes" et fait campagne pour un élargissement de la liste des produits d'automédication. Pour Jean-François Derré, directeur associé chez Celtipharm, le recul du marché de l'automédication est lié à "une baisse de l'attractivité du circuit officinal" et aussi à une pathologie élevée de grippe en 2013 pour laquelle les patients ont davantage consulté leur médecin.


Source : legeneraliste.fr