Grippe en hausse, gastro en baisse

Publié le 31/01/2013

L'épidémie de grippe continue à s'intensifier en France métropolitaine, avec des consultations en forte augmentation, mais moins de cas graves ont été hospitalisés au cours de la semaine dernière. Après six semaines consécutives de hausse, «l'activité épidémique pourrait continuer à augmenter cette semaine», relève le réseau Sentinelles-Inserm. L'Institut de veille sanitaire (InVS) note que la semaine dernière a été marquée par une «augmentation importante des consultations et des hospitalisations», avec toutefois «une diminution des cas graves admis en réanimation», peut-être en relation avec une plus importante circulation des virus B depuis trois semaines. Le réseau Sentinelles, qui ne prend en compte que les formes de grippe marquées par une fièvre dépassant 39 degrés et d'apparition soudaine, accompagnée de courbatures et de signes respiratoires, estime qu'en six semaines d'épidémie 1.270.000 personnes auraient consulté un médecin.

Parallèlement, la décrue de l'épidémie de gastro-entérite, qui a conduit 1.045.500 de personnes à consulter un médecin en cinq semaines, se confirme en France métropolitaine, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm. Cette décrue devrait continuer cette semaine et le nombre de cas de diarrhées aiguës passer sous le seuil épidémique, prévoit le réseau.


Source : legeneraliste.fr