Grippe: deux cas de co-infections mis en évidence sur des Cambdogiens

Publié le 03/11/2011

Deux cas rares de co-infection par la grippe saisonnière et H1N1 au Cambodge relancent les spéculations sur le risque de recombinaison de souches virales capable de créer une nouvelle pandémie, selon une étude publiée mercredi aux Etats-Unis. Des virologues avaient repéré cette co-infection à partir de virus prélevés chez un jeune cambodgien et son professeur en octobre 2009, plusieurs mois après que la souche H1N1 de la grippe pandémique eut commencé à circuler dans le monde. Les tests ont révélé que les deux Cambodgiens, qui se sont totalement remis de leur infection, ont été contaminés par le virus H1N1 et une variante du virus de la grippe saisonnière humaine H3N2. Après avoir procédé à un séquençage du génome de ces deux virus, les chercheurs ont pu déterminer qu'il n'y avait pas eu "de recombinaison génétique". Mais malgré la conclusion heureuse de ces deux cas, de telles co-infections en Asie du Sud-Est nécessitent une surveillance sanitaire étroite, étant donné la transmission en cours du virus de la grippe aviaire H5N1 et la circulation du virus H1N1 dans cette région. Cette étude est publiée dans le numéro de novembre de l'American Journal of Tropical Medicine and Hygiene au moment où la saison de la grippe commence aux Etats-Unis et que l'activité grippale se poursuit en Asie.


Source : legeneraliste.fr