Grippe A - Acte 2  Abonné

Publié le 06/11/2009

Le Français est frondeur, voire rebelle ; on le sait. Mais à ce point, c’est tout de même une surprise. On l’a dit ici même, le 11 septembre dernier, en matière de pandémie grippale, on se doit d’envisager des scénarios improbables. Peu envisageable, en effet, était il y a quelques semaines cette opposition croissante à la vaccination. Aujourd’hui, même les médecins commencent à douter. Faut-il vraiment prendre le risque d’un vaccin nouveau, même si les procédures sont bien rodées, face à ce que d’aucuns ont affublé du nom de « grippette ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte