Grippe 2012 : un bilan plus sévère chez les 65 ans et plus

Publié le 25/04/2012

Le réseau GROG vient de dresser le bilan de 30 semaines de surveillance. Les détections de virus grippaux dans les prélèvements GROG sont d’abord restées très sporadiques jusqu’au mois de décembre ; elles concernaient alors les 3 sous-types de virus : A(H3N2), B et A(H1N1)pdm09. Le virus grippal A(H3N2), devenu ensuite prépondérant (89 % des virus grippaux analysés), a été à l’origine de la vague épidémique du début de 2012. Le seuil d’alerte GROG a été franchi pendant 5 semaines (30 janvier - 4 mars), le pic épidémique se situant dans la semaine du 20 au 26 février. L’épidémie est donc survenue à une période un peu tardive dans la saison, sans que cela soit exceptionnel. Son impact global est resté comparable à celui des épidémies de grippe des saisons antérieures. Comme c’est habituellement le cas, les enfants ont été plus touchés que les adultes. Par contre, l’impact du virus A(H3N2) chez les 65 ans et plus a été plus important qu’au cours des précédentes saisons. Au plus fort de l’épidémie, sur une semaine, plus de 900 000 cas de grippe ont justifié une consultation en médecine générale ou en pédiatrie.


Source : legeneraliste.fr