Si " Le Généraliste " était paru en 1913

Grave conflit médical en Espagne

Par
Publié le 11/09/2016
Histoire

Histoire

Un singulier conflit médical vient de survenir en Espagne. Un malade se présente à la consultation de l'Institut pour la lutte contre la tuberculose en Catalogne, institut dont le siège est à Barcelone. Ce malade portait sur le bras une inscription tatouée " Vive l'anarchie ! ". Un médecin de l'Institut fit subir au patient une opération consistant dans l'enlèvement de la peau portant le placard, qu'il estimait séditieux et anormal.

Un médecin de Barcelone, le Dr Queralto estima, lui, qu'en se livrant à cette opération, le médecin de l'Institut avait outrepassé ses devoirs médicaux et que l'opérateur et les confrères ayant approuvé son acte méritaient le bagne au lieu de félicitations.

Les quatre médecins de l'Institut portèrent plainte contre le Dr Queralto et celui-ci fut condamné, pour injure grave, par le tribunal, à 4 peines de 2 ans et 4 mois de bannissement à 25 kilomètres de Barcelone.

Or la loi espagnole ne connaît ni le sursis ni la grâce, à moins que les plaignants ne retirent leur plainte.

Une des quatre condamnations est confirmée déjà.

Dans ces conditions, les médecins espagnols se sont adressés à la presse médicale et aux Associations médicales de tous les pays d'Europe.

(" La Gazette médicale de Paris ", 1913)


Source : legeneraliste.fr