Si « Le Généraliste » était paru en juin 1898

Gens de lettres et artistes dans les salles de garde

Publié le 12/06/2015

« La salle de garde fut jadis un asile largement ouvert à toutes les manifestations de l’esprit et de la gaîté française. Autour de la table nosocomiale, on voyait venir s’asseoir des peintres, des artistes dramatiques, des littérateurs… Il suffit de lire les noms des signataires des peintures qui ornent l’ancienne et la nouvelle salle de garde de la Charité pour avoir une idée des peintres qui fréquentèrent chez les internes de cet hôpital. Sellier, Melchissedec de l’Opéra, furent, il y a quelques années, les hôtes assidus de Lariboisière.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)