Ostéoporose

Gare aux fractures périphériques !  Abonné

Publié le 18/01/2013
Au-delà des fractures vertébrales, toutes les fractures périphériques sont à prendre en compte en tant que signaux d’alerte d’ostéoporose. L’homme aussi est concerné par cette pathologie d’autant qu’un traitement est approuvé.

Le Pr Christian Roux (hôpital Cochin, Paris) a rappelé que toute fracture ostéoporotique même non vertébrale s’accompagne d’une augmentation de la mortalité dans les suites post-fracturaires, même chez une femme de moins de 70 ans. « Il ne faut pas négliger une fracture du poignet ou de l’humérus», a souligné le spécialiste. Il faut être d’autant plus vigilant que ces fractures périphériques dites sentinelles sont beaucoup plus fréquentes que les fractures vertébrales ou du col du fémur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte