France Télécom : des signes avant coureurs alarmants  Abonné

Publié le 23/10/2009

« Quatorze médecins du travail sur soixante-dix ont démissionné depuis trois ans à France Télécom », observe Dominique Huez. Un chiffre révélateur de la situation. « J’ai été surprise par le nombre de cas de suicides et surtout par la rapidité de l’enchaînement », souligne Brigitte Font le Bret, médecin du travail et psychiatre à Grenoble qui reçoit dans son cabinet des salariés de France Télécom envoyés par ses deux collègues, médecins du travail. « Un des principaux problèmes est la rapidité de la restructuration qui n’a pas été anticipée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte