Sclérose en plaques

Fort potentiel de la cladribine  Abonné

Publié le 23/04/2010
La cladribine, un médicament administrable par voie orale, permet de freiner l’évolution de la sclérose en plaques à deux ans de suivi

Au 62 ° congrès annuel de l’American Academy of Neurology, la cladibrine (Merck Serono) per os a confirmé ses promesses dans la sclérose en plaques en montrant des résultats additionnels intéressants à près de deux ans de suivi (96 semaines). La publication de l’étude en Janvier a montré que les patients recevant la Cladribine ont eu deux fois moins de poussées de la maladie que ceux recevant le placebo et la nouvelle analyse montre une différence significative dès la vingt quatrième semaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte