FMF : le Dr Régi n’a pas dit son dernier mot

Publié le 20/04/2011

Trois jours après l’élection surprise du Dr Jean-Paul Hamon à la tête de la FMF, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire pour le moins mouvementée, le président historique Jean-Claude Régi représentait toujours son syndicat lors de la signature ce mercredi après-midi d’un protocole sur la sécurité des médecins au ministère de l’Intérieur (lire l’Alerte Info). « Ce qui s’est passé ce week end à Orly est un véritable putsch, a déploré le Dr Régi auprès du Généraliste.fr. Mes avocats sont en train de travailler aux possibilités de contester la validité des décisions prises lors de cette assemblée générale ainsi que celle de février ». Lors de la précédente AG, une modification des statuts de la FMF avait en effet été votée. Le Dr Régi estime avoir officiellement levé la séance de l’AG de samedi avant que le nouveau bureau ne soit élu, ce que conteste ses opposants. « Ce qui s’est passé après que nous ayons quitté la séance est nul et non avenu, a insisté le Dr Régi. UG a voulu prendre le pouvoir, mais les spécialistes ne se reconnaissent pas dans ce coup de force ». Le président « historique » entend bien conduire la délégation de la FMF mercredi prochain lors de la troisième séance de négociation conventionnelle. Encore un nouveau casse-tête en perspective pour le directeur de l’UNCAM qui a déjà dû gérer la semaine dernière la contestation par la CSMF et le SML de la présence d’interne dans les délégations du Bloc et de MG France.


Source : legeneraliste.fr