Polisse

Flic stories  Abonné

Publié le 14/10/2011

Crédit photo : ©DR

Quelques jours du quotidien des policiers de la BPM (Brigade de protection des mineurs) : c’est le sujet qu’a choisi Maïwenn, un sujet qu’elle a longuement étudié sur le terrain, et qu’elle traite quasiment en cinéma vérité, caméra au poing, bien que les personnages principaux soient incarnés par des comédiens connus. Et autant le dire d’emblée, ça secoue pas mal. La réalisatrice s’est attribué le rôle d’une photographe des beaux quartiers débarquant dans un commissariat parisien pour un reportage choc. Mais très vite son rôle devient secondaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte