Congrès de l’AHA (Chicago, 13-17 novembre)

Fibrillation auriculaire : le rivaroxaban réussit son décollage Abonné

Publié le 26/11/2010
Fibrillation auriculaire : le rivaroxaban réussit son décollage


©BSIP/INGRAM

Chez des patients en FA à risque intermédiaire ou modéré, le rivaroxaban vient, dans l’étude Rocket, de prouver sa non-infériorité par rapport à la warfarine dans la prévention des AVC. Ce nouvel anti-thrombotique confirme donc son intérêt en alternative aux AVK dans la FA. Il ne lui manque plus qu’une AMM dans cette indication !

L’étude ROCKET-AF a évalué le profil bénéfice/risque du rivaroxaban en une seule prise par jour pour la prévention des AVC dans la FA non valvulaire chez des patients à risque représentatifs de la pratique quotidienne. Cette étude de phase III (1178 centres de 45 pays), menée en double aveugle a randomisé 14?269 patients en ribaroxaban 20 mg per os une fois par jour vs la warfarine avec un objectif d’INR entre 2 et 3. La dose de ribaroxaban est ajustée à 15 mg lorsque la créatinine se situe entre 30 et 49 ml/mn (20% de la cohorte). L'indication des anticoagulants était conforme aux…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte