Fertilité en péril  Abonné

Publié le 07/05/2010

La cryoconservation ovocytaire permet de préserver la fertilité ultérieure des femmes traitées par chimiothérapie. Néanmoins, la décision de la réaliser reste débattue car elle demande de retarder la prise en charge du cancer et il n’y a pas d’argument scientifique concernant son efficacité sur le potentiel reproductif à long terme. Pour les experts réunis par Genévrier, la technique fait appel à une vitrification qui implique une congélation extrêmement rapide avec des « cryoprotecteurs » afin d’éviter la formation de cristaux de glace.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte