Fermeture exceptionnelle d’une maison de retraite dans le Rhône

Publié le 19/09/2013

Des erreurs de piluliers, des sonnettes sans réponse, une forte odeur d'urine, des plaintes répétées des familles : les autorités ont fait fermer une maison de retraite dans le Rhône pour six mois, mesure "exceptionnelle" face à une "spirale" de dysfonctionnements. L'établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) "Le Calme de l'Etang", situé à Bessenay, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Lyon, et propriété du groupe DomusVi, accueille une soixantaine de pensionnaires qui seront relogés temporairement, d'ici le 2 octobre, dans des établissements de la région. Après des inspections en 2007, 2009, 2011, c'est un contrôle inopiné en août, initié par des signalements de familles et d'employés, qui a débouché sur la fermeture administrative. Cette "mesure exceptionnelle" a été annoncée mercredi soir par l'Agence régionale de santé (ARS) face à de "nombreux dysfonctionnements" en matière de soins, de sécurité et d'organisation et un risque "suffisamment important pour la santé physique et morale des patients". L'ARS évoque notamment des suivis de dossiers médicaux "pas bien faits", "une absence de traçabilité des soins et de réponse aux sonnettes" activées par les pensionnaires, "un défaut d'hygiène important". La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, s'est dite "très en colère".


Source : legeneraliste.fr