Faut-il réinventer la médecine libérale ?  Abonné

Publié le 28/05/2010

À mon sens la vraie question est : faut-il ressusciter la médecine libérale ou accepter d’en annoncer le décès ? Car il est inutile de « réinventer » une chose dont la définition est évidente.

En effet l’exercice libéral porte sa définition dans son nom. C’est la liberté. Liberté pour un praticien d’exercer son métier où il le désire. Liberté de choisir ses horaires de travail. Liberté d’exercer sous la forme qu’il veut. Liberté de se faire rétribuer (honorer) pour le service rendu, à la hauteur de ses mérites et en fonction de sa compétence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte