Faits divers: la psychiatrie de nouveau mise en cause

Publié le 26/03/2009

Une adolescente anorexique de 14 ans qui dort quatre semaines sur un matelas à même le sol, faute de lit disponible dans un service de psychiatrie juvénile d'un établissement hospitalier de Nice... Une femme de 81 ans tuée à Lourdes par sa fille qui l'a violemment frappée dans son lit au cours d'une crise de démence... En quelques jours, voilà la psychiatrie française de nouveau sur la sellette. L'Union nationale des cliniques psychiatriques privées (UNCPSY) a dénoncé mercredi "un déni d'Etat" et réclamé "un Grenelle de la psychiatrie". Le cas de l’adolescente anorexique suscite notamment "l’indignation des cliniques psychiatriques de France qui dénoncent un manquement inadmissible au respect de la dignité humaine et l’immobilisme des pouvoirs publics sur la question de la psychiatrie", écrit l'UNCPSY dans un communiqué.


Source : legeneraliste.fr