Infection VIH

Faire rentrer les guidelines dans la vraie vie  Abonné

Publié le 03/12/2010
Le 10e Congrès International sur les Traitements de l’Infection VIH, à Glasgow, a été marqué par plusieurs initiatives s’intégrant dans la volonté de mieux appliquer les recommandations pour le début et le suivi des traitements.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Pour atteindre cet objectif il faut bien sûr proposer des traitements de première ligne qui ont démontré leur efficacité et leur tolérance à long terme et qui soient acceptables par les patients. Une stratégie qui a été scrupuleusement respectée par BMS pour le développement de Reyataz (atazanavir boosté au ritonavir) qui a été approuvé par l’EMEA en 2008 en première intention en association avec d’autres anti-rétroviraux. Dans un premier temps, des essais ont démontré l’efficacité et la tolérance du produit chez les patients « naïfs », non prétraités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte